8 conseils aux entrepreneurs pour la rentrée

La rentrée d’automne, c’est un peu comme la nouvelle année. On a pris des vacances, on revient en force, et avec une foule de résolutions en tête. Nos enfants promettent d’étudier plus, et nous on se promet d’avoir conquis le monde d’ici les fêtes, de fracasser des records de ventes, de s’entraîner plus et de multiplier nos implications sociales et professionnelles. Ouf ! Ce n’est pas impossible, mais pour y arriver, ça prend une structure, de la discipline et du focus. Voici quelques conseils à mettre en pratique dès aujourd’hui.

 

  1. Tenez-vous en forme

Pour moi c’est la base de tout ! Pour être performant et pouvoir affronter les problèmes avec créativité et optimisme, et qu’il vous reste de l’énergie pour jouer avec vos enfants, l’activité physique doit faire partie de votre horaire sur une base quotidienne. Croyez-moi, si vous ne le faites pas déjà, vous constaterez que vous pourrez presque accomplir une deuxième journée de travail en étant en meilleure forme physique. Tout en découle : votre énergie, votre humeur, la qualité de votre sommeil, votre capacité de concentration, tout ! C’est l’une des clés de la réussite.

 

  1. Entourez-vous

Si vous faites cavalier seul depuis la fondation de votre entreprise, il est peut-être temps de vous adjoindre un ou une associé.e. S’il y a une chose que j’ai rapidement comprise comme entrepreneur, c’est que, lorsqu’on a le bon partenaire, les choses avancent plus vite et les problèmes pèsent moins lourd à deux que seul. Dans mes entreprises, j’ai toujours eu un associé et, encore aujourd’hui, je n’embarque pas dans un projet s’il n’y a pas un réel lien qui se tisse entre mon partenaire d’affaires et moi. Sa vision complémentaire à la vôtre est peut-être le nouveau souffle dont votre entreprise a besoin pour être propulsée vers de nouveaux sommets. Sans compter qu’un partenaire peut injecter de l’argent dans l’entreprise et vous éviter d’emprunter à la banque.  

 

  1. Fixez-vous des objectifs et un échéancier

Si vous voulez réussir, vous devez vous fixer des objectifs précis et déterminer les moyens pour y arriver. Ça parait simple, n’est-ce pas ? Et pourtant…Le marché évolue à une vitesse fulgurante et vous devez sans cesse vous adapter : l’arrivée de nouveaux concurrents, les changements technologiques, les aléas du marché financier, vous devez adapter votre plan à chaque trois mois. Attention, je ne parle pas ici d’un plan d’affaire détaillé – en lequel je crois peu d’ailleurs –, mais à des objectifs de croissance en chiffres, des milestones que vous souhaitez avoir atteints dans 3 mois et dont vous planifierez les étapes pour y arriver. Le tout devrait tenir sur une page ou deux, l’important c’est de pouvoir décortiquer vos objectifs en actions concrètes et de construire votre horaire en fonction de ceux-ci. Il s’agit simplement de s’assurer que vos objectifs sont encore pertinents avec la conjoncture actuelle et valider l’efficacité de votre stratégie et de vos actions en vue de les atteindre. Vous devriez aussi suivre la méthode de Ivy Lee, qui consiste à lister chaque soir 5 à 6 tâches précises à accomplir le lendemain et de commencer par exécuter celle qui vous déplait le plus au début de la journée.

 

  1. Gardez le focus

Le FOMO, vous connaissez ? The fear of missing out…vouloir être partout à la fois pour ne rien manquer. En bout de ligne, vous n’êtes jamais complètement à quelque part. Revoyez la liste de vos priorités, en fonction de vos objectifs, et concentrez vos énergies là-dessus. Évitez de vous éparpillez, vous ne pouvez pas tout faire et être partout à la fois. Le réseautage c’est bon, mais vous ne pouvez pas participer à toutes les activités. Essayez de cibler celles que vous croyez être les plus importantes, les plus potentiellement payantes pour votre entreprise. Et puis, de grâce, quand vient le temps de vous concentrer sur une tâche, mettez votre téléphone en mode silencieux et éviter d’avoir des alertes qui « pop » à chaque minute sur votre ordinateur. C’est complètement contreproductif ! Prévoyez plutôt des moments précis durant la journée où vous prendrez vos courriels, lirez les nouvelles et naviguerez sur les médias sociaux.

 

  1. Prenez du recul

Vous ne pouvez pas rouler à 200km/h, 18 heures par jour, à longueur d’année. Tôt ou tard vous frapperez un mur et tuerez votre créativité et votre flamme entrepreneuriale. Essayez de prendre une journée par semaine ou par deux semaines de congé durant laquelle vous faites autre chose que de penser à votre entreprise. Passez du temps en famille, cuisinez, changez-vous les idées, faites une activité manuelle, quelque chose qui demande peu d’effort intellectuel. Tentez aussi de prendre quelques jours de vacances lorsque vous le pouvez. Vous verrez, les solutions se présenteront comme d’elles-mêmes à votre retour au travail.

 

  1. Soyez à la maison pour souper

Votre famille est ce qu’il y a de plus précieux. Vous n’aurez pas une seconde chance d’être présent pour votre conjoint.e et vos enfants. Et ce sont eux qui vous soutiendront et qui seront encore là pour vous si les affaires ne tournent pas comme prévues. Prenez un moment pour souper en famille le plus souvent possible. Bien sûr, vous devrez poursuivre votre journée de travail après le repas, mais vous aurez décroché quelques heures et, surtout, vous aurez contribué à l’épanouissement et la confiance en soi de vos enfants en leur donnant de votre temps, de votre attention et de votre écoute.

 

  1. Communiquez avec votre équipe

Que ce soit vos associés, vos employés, vos collaborateurs, lorsque les choses vont vite en affaires, on oublie trop souvent de maintenir un contact régulier avec son équipe. C’est pourtant primordial pour la croissance de l’entreprise. En cas de tempête, ce sont les relations et les canaux de communication que vous aurez bâtis avec eux qui feront la différence entre avoir un équipage de sauvetage ou vous ramasser seul capitaine à bord du navire. Vos employés doivent comprendre dans quelle direction vous allez et les objectifs sous-jacents à vos décisions, sans quoi il manquera un sens à leur travail. Et puis, en communiquant avec eux, ils vous partageront peut-être des idées novatrices pour solutionner un problème ou développer une portion de marché auxquelles vous n’auriez pas pensé, puisqu’ils sont souvent aux premières loges des besoins de vos clients. Donc que ce soit sur une base hebdomadaire ou bimensuelle, en personne, par Skype, trouvez le moyen d’avoir des rencontres régulières où vous serez transparent sur les affaires de l’entreprise et prendrez le pouls de la motivation de votre équipe et laisserez vos employés exprimer leurs idées. Vous contribuerez ainsi à créer chez eux un sentiment d’appartenance. C’est ça, un vrai leader.

 

  1. Investissez dans votre marketing

Vous ne connaissez pas votre coût d’acquisition client ? Il est plus que temps de l’évaluer ! Comment savoir quel montant vous devez investir dans votre marketing si vous n’avez aucune idée de combien vous coûte chaque nouveau client ? Le marketing, c’est le nerf de la guerre. Votre produit a beau être le meilleur, si personne ne le connaît, vous n’en vendrez pas et ferez faillite. Considérant qu’on doit voir ou entendre une information sept fois avant de s’en souvenir, vous avez tout intérêt à maintenir vos efforts de marketing dans le temps.

Bonne rentrée et bon succès !

François